WIRED

Les flics pourront scanner vos empreintes digitales avec un téléphone

 

Depuis plus de 100 ans, l’enregistrement des empreintes digitales des personnes les oblige à appuyer le bout de leurs doigts contre une surface. À l’origine, cela impliquait de l’encre, mais s’est depuis déplacé vers des capteurs intégrés dans des scanners dans les aéroports et des écrans de téléphone. La prochaine étape de la prise d’empreintes digitales n’implique pas de toucher quoi que ce soit.

La technologie dite d’empreintes digitales sans contact utilise l’appareil photo de votre téléphone et les algorithmes de traitement d’image pour capturer les empreintes digitales des personnes. Tenez votre main devant l’objectif de la caméra et le logiciel peut identifier et enregistrer toutes les lignes et les tourbillons du bout de vos doigts. La technologie, qui est en développement depuis des années, est prête à être plus largement utilisée dans le monde réel. Cela inclut l’utilisation par la police, une décision qui inquiète les groupes de liberté civile et de protection de la vie privée.

La prise d’empreintes digitales sans contact utilise plusieurs processus, explique Chace Hatcher, vice-président de la technologie chez Telos, une société de technologie de prise d’empreintes digitales. “Le composant sous-jacent de ceci est un algorithme de traitement d’image qui fonctionne avec les principes de vision par ordinateur pour transformer la photographie des doigts en une empreinte digitale pouvant être appariée par machine”, explique Hatcher.

Pour collecter avec précision les empreintes digitales de quelqu’un, la main d’une personne doit être à environ cinq centimètres de l’appareil photo d’un téléphone, explique Hatcher. À partir de là, les algorithmes d’apprentissage automatique de l’entreprise identifient vos doigts et traitent l’image. Le système, dit Hatcher, est capable de détecter les crêtes qui définissent votre empreinte digitale en identifiant les ombres et les zones plus claires. “Nous avons besoin d’un appareil photo doté d’une mise au point automatique”, déclare Hatcher. Il est possible de détecter les empreintes digitales à l’aide d’un appareil photo de téléphone avec une résolution aussi faible que deux mégapixels. Le résultat est une image d’empreintes digitales traditionnelle, qui peut ensuite être comparée aux bases de données existantes.

La semaine dernière, Telos a été annoncé comme co-lauréat d’un concours du National Institute of Standards and Technology (NIST) des États-Unis, qui a examiné les performances des systèmes d’empreintes digitales sans contact et la manière dont ils peuvent être utilisés par les forces de l’ordre. Selon un rapport du titre de l’industrie Mise à jour biométriqueles résultats indiquent que la technologie est prête pour un déploiement plus large.

Les empreintes digitales sans contact ne sont qu’une partie d’une industrie biométrique en pleine expansion, qui vend des moyens de collecter et de traiter les données créées par notre corps. La biométrie peut inclure la reconnaissance faciale, la façon dont vous marchez, les motifs des veines de votre poignet et la façon dont vous parlez. Entre autres, les technologies sont utilisées pour remplacer les mots de passe et aider à prouver votre identité lors de l’ouverture d’un nouveau compte bancaire. La biométrie est une grande entreprise, selon certaines estimations, le marché pourrait valoir 127 milliards de dollars d’ici 2030.

Malgré l’augmentation de la technologie biométrique, elle peut s’avérer controversée. Le vol ou l’usurpation d’empreintes digitales et d’autres informations biométriques peut conduire à la fraude et au vol d’identité. Certains législateurs européens font pression pour interdire l’utilisation de la technologie biométrique pour identifier les personnes dans les espaces publics, affirmant qu’une telle technologie de surveillance pourrait signifier “la fin de l’anonymat”.

Shweta Mohandas, une avocate travaillant sur les questions de confidentialité au Center for Internet and Society, à but non lucratif, en Inde, affirme que toute nouvelle technologie devrait faire l’objet d’évaluations sur la confidentialité et les effets nocifs avant d’être largement utilisée. “Les problèmes les plus inquiétants seraient lorsque ces technologies seront importées dans les économies en développement, qui n’ont ni normes en place ni législation solide sur la protection des données pour protéger les individus des dommages qui pourraient survenir”, a déclaré Mohandas.

Malgré les progrès récents, la recherche sur les empreintes digitales sans contact n’est pas nouvelle. Plusieurs entreprises développent la technologie – environ une demi-douzaine ont été répertoriées comme gagnantes de différentes catégories du concours NIST. Une étude récente menée par des chercheurs allemands a révélé que les empreintes digitales sans contact pourraient être aussi précises que les empreintes digitales plus traditionnelles. “L’étude d’utilisabilité présentée montre que la majorité des utilisateurs préfèrent un système de reconnaissance sans contact à un système basé sur le contact pour des raisons d’hygiène”, écrivent les chercheurs. “De plus, la convivialité du dispositif de capture sans contact a été considérée comme légèrement meilleure.”

.
#Les #flics #pourront #scanner #vos #empreintes #digitales #avec #téléphone